COMMENT FONCTIONNE-T-IL ?

Probisan, en tant que postbiotique, est une ligne de travail innovante contre l’application et l’utilisation habituelles des structures de bactéries vivantes, sous forme de probiotiques et de prébiotiques.


1.3



AUGMENTATION POTENTIELLE DE LA PRODUCTION
Généré depuis la transformation d’une culture de microorganismes, il est conçu pour obtenir les avantages des métabolites produits au cours de ce processus et permettre une meilleure utilisation des nutriments, ce qui augmente l’augmentation du rendement de production.


COMPORTEMENT STABLE ET EFFICACE
Les micro-organismes restent transformés par le même processus de fermentation et, par conséquent, en agissant sous la forme de métabolites sur l’appareil digestif, ce qui contribue à une stabilisation de ses résultats par rapport à l’instabilité que peuvent offrir les structures d’organismes vifs.


ACCEPTATION DE L’ALIMENT
Par sa caractérisation, structure enzymatique, complexe de vitamine B, et des amino-acides, il y a une meilleure adaptation de l’animal en réduisant les périodes d’acceptation de l’aliment de ce dernier.


STIMULATION DES DÉFENSES IMMUNITAIRES
L’optimisation de la population microbienne du tractus digestif permet de profiter mieux des nutriments, ce qui non seulement renforce les résultats productifs des animaux, mais aussi stimule leur système immunitaire.

Cette plus grande immunité réduit la génération d’éléments pernicieux pour l’organisme pendant le processus digestif et elle permet de diminuer progressivement l’application préventive de médicaments.


AMÉLIORATIONS DE L’ORGANISME. SANTÉ ANIMALE
En améliorant la santé digestive, il augmente l’utilisation des nutriments qui est transférée à un meilleur fonctionnement de l’activité interne de l’animal, ce qui se traduit par une amélioration de la fonction hépatique et une amélioration de la qualité de reproduction.


PRÉVENTIF. N’EST PAS UN MÉDICAMENT
Son action est préventive et il recherche dans tous les cas s’anticiper aux problèmes de la santé animale en stimulant ses défenses immunitaires pour que le propre animal ait la plus grande capacité de faire face aux maladies. Son but n’est pas d’agir comme un médicament, bien qu’il puisse aussi contribuer à une plus grande efficacité de son application.